Chalom Bayit et harmonie conjugale

Questions dans les communautés juives religieuses et traditionalistes francophones. Réponses d’une coach et thérapeute de couple

Il dit qu’il ne m’aime pas… mais pourquoi reste-il alors?

Mon mari me dit toujours une phrase qui me blesse énormément : « je sais pas si je t aime il faudrait que tu me quittes pour que je sache si je t aime ». Ou bien : « non je t’aime pas » quand il est énervé ou « peut être je sais pas » où « je crois pas »…
Pourquoi tant de torture, il a fait la même chose à chaque de ses 2 précédents mariages; ensuite, les femmes le quittent et seulement à ce moment là, il se rend compte qu’il avait de l’amour pour elles. Il ne me dit jamais je t’aime et pourtant, il n’arrive pas à me quitter. Il prétexte qu’il ne pourrait pas payer un loyer seul ou en colocation. Ma question est : pourquoi il se conduit-il comme ça avec moi, égoïste méchant parfois dans ses actes et ses paroles, et pourquoi il ne part pas. Il se dit parfois lui même en souffrance et malheureux avec moi. Nicole

Savoir s’il m’aime ou pas

Nicole, ce que vous décrivez est véritablement douloureux. Votre mari semble ne pas savoir s’il tient à vous ou non, les réponses à cette question sont non ou peut-être, et vous baignez dans un grand sentiment d’insécurité de ne pas savoir si vous avez une place dans sa vie. La seconde douleur, c’est qu’il dit rester avec vous pour des questions de logistique, et non parce qu’il réalise un projet de vie avec vous; il ne construit rien, il n’attend même pas, il subit, et bien entendu, cela le rend malheureux… c’est ce qu’il dit.

De votre coté, vous vous demandez pourquoi il est méchant… mais il ne l’est pas! Il dit juste ce qu’il en est de son point de vue, à savoir qu’il n’est pas certain de vous aimer.

Que faire pour y voir plus clair

2 explications possibles

  1. soit, quand il vous dit qu’il ne vous aime pas ou qu’il n’en est pas certain, il dit la vérité; et vous vivez donc avec un homme qui ne vous aime pas.
  2. soit ce n’est pas qu’il est mal avec vous, c’est qu’il est mal dans sa vie… peut-être que sa vie ne lui convient pas et qu’il a fait des mauvais choix. Soit parce qu’il ne sait pas choisir, soit parce qu’il a toujours agit selon les désirs de ses femmes, et qu’en fin de compte, il le leur fait payer en sabotant la relation. Dans tous les cas, il est malheureux.

Quelques pistes pour faire bouger les choses

Il dit qu’il saura s’il vous aime seulement s’il vous quitte.

Je ne crois pas qu’il soit nécessaire dans un premier temps de vous séparer; par contre, ce que je sais, c’est que le désir vient du manque, et qu’il faudrait qu’il vous voit aimer votre vie, indépendamment de lui; s’il sent qu’il est votre seule source d’oxygène, il va vous détester, parce que c’est une dette énorme qu’il sentira avoir envers vous. Cela le rendra agressif, amer et sec.
Si vous vous éloignez, pas en faisant semblant, mais parce que vous aurez trouvé du bonheur à votre existence en dehors de lui, alors il ressentira peut être du manque et ce sera lui qui reviendra vers vous.

Vous êtes vous déjà demandé ce qu’il vous reproche

L’éducation des enfants, dans l’intimité, dans votre façon de vivre la religion, dans votre look, dans votre comportement ou votre personnalité? Il doit certainement y avoir des choses qu’il attend de vous et qui lui sont indispensables, et que vous ne faites pas. Faites une liste et commencez à bosser. Il est possible, que vous voyant changer, lui veuille enfin faire bouger les choses de son coté.

Consulter, si vous ne parvenez pas à sauver votre couple seule

Vous me dites à ce propos que vous n’avez pas d’argent. Un divorce est bien plus coûteux qu’une thérapie de couple: en terme de santé (dans un divorce il y a toujours des personnes qui tombent gravement malades), en paiement de psys pour les enfants et pour vous même ensuite, en avocats, et pour le consistoire.

Avec ma bra’ha de réussite pour vous deux

Je fais tellement d’efforts, mais rien ne change

Bonjour, je traverse une période très difficile avec ma conjointe et nous ne nous comprenons difficilement. Nous nous sentons tous deux délaissés, sans soutien et pourtant chacun de nous estime faire tellement pour le couple que nous ne trouvons pas de juste milieu. Cela m’attriste énormément. David

Malheureux chacun de son côté

Le sujet que vous abordez David est à la fois brûlant et tellement commun; la mauvaise nouvelle, c’est qu’on le retrouve dans la quasi totalité des relations de couple. La bonne nouvelle c’est que ceux qui ont su changer ce qu’il faut, ont évolué vers une meilleure façon de s’aimer. La raison en est que nous n’apprenons malheureusement pas à communiquer, ni pendant la préparation au mariage, ni à l’école, ni chez nos parents. Nous pensons connaître les besoins de l’autre, ce qu’il lui faudrait faire pour que « tout s’arrange ».

Savoir se soutenir

Si nous savions bien communiquer, nous nous serions soucié de ce dont notre conjoint a besoin, et nous le lui aurions demandé! Nous aurions ainsi su quels efforts mettre en œuvre pour qu’il se sente aimé, important pour nous, compter dans notre vie vraiment, compris, respecté, encouragé.

Des efforts, oui, mais pas les bons

Souvent, nous pensons faire des efforts inouïs, mais nous ne ciblons pas les bons efforts. Et la plupart du temps, nous trompons à tous les niveaux: spirituel, affectif, physique intellectuel, dans les intentions, les paroles, les émotions et les actions… Quelques exemples?

Les  actions: nous pensons agir pour le bien, alors que nous bloquons encore plus la situation: je vais cesser de ranger afin qu’elle prenne conscience du foutoir qu’elle met dans la maison.

Les intentions: elles sont souvent défectueuses: je veux qu’il change, c’est pour son bien

Au niveau affectif: nous pensons avoir de bons sentiments, alors qu’ils isolent notre conjoint: je ne la touche pas tant qu’elle me parle mal

En paroles: nous pensons qu’elles sont justes et correctes, alors qu’elles provoquent un sentiment d’inutilité, d’humiliation, d’incompréhension, de manque de valeur: tu n’y arriveras jamais, tu fais comme ta mère, tu n’es pas une vraie femme.

Au niveau religieux: je sais ce qu’il doit faire pour être un juif comme il se doit: si tu mettais les téfilin, on aurait la bra’ha; depuis que tu ne va plus aux chiourim on se dispute tout le temps.

Vous ne vous retrouverez certainement pas dans tous ces exemples David, mais cela vous aidera à repérer, parmi vos comportements à tous les deux, ce qu’il serait bon de travailler en consultation de couple pour renforcer le lien entre vous et ressentir, chacun, que vous avez une vraie place, nourrissante, chaleureuse et profonde dans la vie de l’autre.

J’ai tout fait.. j’ai tout fait… j’étouffais 🙁

Je suis à bout de force… J’ai 3 enfants en bas âge, mon mari ne s’en occupe jamais: pour lui c’est une corvée! Je travaille de la maison à plein temps, mais il considère que c’est un loisir. Je suis très malheureuse malgré les milliers de discussions que nous avons où je tente de lui expliquer mon point de vue; il ne se remet jamais en cause. Mais le pire, c’est qu’il m’humilie devant nos familles et nos amis. Quand j’en peux plus et que je lui dis que si cela continue je ne vois pas d’autre solutions que la séparation, il me fait alors du chantage pour la garde des enfants et me jure qu’il me fera passer pour folle auprès des assistantes sociales. Pouvez-vous m’aider? Sabrina

Vous dites plusieurs choses dans votre témoignages; je vais les lister avec vous et préciser pour chacune d’elles les questions qu’il faudrait poser à votre mari afin de bien comprendre les raisons de son comportement; sans les interpréter, les juger ou les rejeter d’emblée.

Vous êtes seule à vous occuper de vos enfants

Question: comment voit-il son rôle de père, quelles taches veut-il faire, et lorsque vos enfants auront quel âge. Ce qui lui pèse, est-ce parce que vous lui dites « comment » il doit s’y prendre et « quand » cela doit être fait, ou est-il réfractaire à toute activité avec ses enfants, peut importe quoi et quand.

Les enfants c’est une corvée

Question: Refuse-t -il de s’occuper des enfants seulement, ou de participer à toute tache du foyer?

Il ne se remet pas en question

Question: cela signifie-t-il qu’il se croit parfait, ou qu’il ne veut pas faire ce que vous, vous lui dites de faire; et du coup, est que votre mari craint que vous le contrôliez, ce que vous assimilez à un refus de progresser ou de s’améliorer?

Vous dites qu’il vous humilie

Ici aussi il faudrait analyser ce qu’il dit: vous traite-t-il de tous les noms devant vos familles et vos amis, ou bien vous fait-il remarquer que la tchouchouka de sa mère est plus réussie que la votre (et il se trouve que cela vous blesse profondément)?

Si nous partons du principe qu’il s’agit bien d’humiliation, la question est la suivante: que faites vous pour arrêter le massacre? Restez- vous sagement à table en espérant qu’il va enfin se rendre compte qu’il vous blesse et que son comportement est infâme? Et alors, ma question numéro 2 serait: qu’est qui vous fait croire que cela va changer? Avez-vous déjà envisagé une réaction différente lorsqu’il vous humilie, et lui dire ce qu’il se passerait s’il recommençait? Vous y êtes-vous tenue?

Si cela n’est jamais arrivé, que vous n’avez jamais encore tenu bon, on peut se demander ce que vous craignez à ce point? Qu’il vous quitte? Mais quelle relation avez-vous de toute façon avec lui? Quel est cet homme qui ne prend pas soin de sa femme, ne la soutient pas et la rabaisse ainsi?

Chantage aux enfants

Enfin, il annonce clairement sa capacité à vouloir vous nuire là ou vous êtes le plus sensible: vos enfants! Pire encore, il est prêt à ouvrir un dossier auprès des assistances sociales et à vous faire passer un test psychiatrique.

Je pense Sabrina que vous devriez prendre les devants et vous tourner vers un avocat pour savoir dès maintenant, ce que vous ne devez surtout pas faire, afin de ne pas être hors la loi (comme prendre vos enfants et partir ailleurs sans l’accord avec votre mari, le menacer à votre tour, le frapper, nuire à son argent, etc.).

Ce qu’il ne faut surtout pas faire

C’est croire que ce sont des paroles vaines. Menacer de nuire n’est jamais anodin, prenez ses paroles au sérieux, et s’il insiste pour que vous les oubliiez, dites que vous ne le ferez qu’à la condition de voir un thérapeute de couple afin de comprendre comment de telles paroles sont sorties de sa bouche. Car enfin, quelle sera la prochaine étape: les coups?

Je crois Sabrina que vous devez vous reprendre très vite et consulter afin d’avoir le contrôle de votre vie. Bon courage à vous.

Mon couple va mal… je suis allé voir ailleurs

Je viens de découvrir votre site magnifique. Je suis marié depuis 2 ans et j’ai 2 merveilleux enfants. Malheureusement nous traversons des moments difficiles où nous nous disputons pour chaque ptite chose… et… c’est difficile à récrire car jamais j’en ai parle à personne: je suis allé à plusieurs reprise chez des prostituées. Bien entendu c’était purement sexuel et voila,  je vis avec ça aujourd’hui et je me sens dans le mensonge… si j’avoue je sais qu’elle partira.
Est-ce je suis voué à vivre avec ça tt ma vie ou mieux vaut -il divorcer? Je ne crois pas que cest l’avis de la Thora… merci pour votre aide! Jérôme.

Bonjour Jérôme

Il n’a pas du être facile d’écrire tout cela, prendre la décision de parler, parler de votre couple, avouer les disputes, l’éloignement l’un de l’autre, votre désarroi, et expliquer la solution que vous avez choisie pour échapper à la pression de ce que vous vivez en ce moment. Car ce que vous décrivez n’est pas seulement une crise de couple, c’est aussi une crise de vie.

Chercher le réconfort chez les prostituées

Pour un homme en général, et pour un homme qui puise ses valeurs dans la Thora en particulier, ce n’est jamais anodin de fréquenter le milieu de la prostitution qui est un monde instable, décousu, d’estime de soi bancale et de grande culpabilité.

Que vous est-il arrivé Jérôme pour que vous choisissiez cette solution à votre mal être?
Quelle épreuve avez-vous traversée, récemment, ou dans votre enfance, qui vous pousse vers un milieu qui nourrit une vision de vous-même, des hommes et surtout des femmes, si trouble et si dysfonctionnelle?

Que recherchez vous

Ce sont les réponses à toutes ces questions qu’il va vous falloir trouver pour aller mieux, prendre soin de vous, de votre femme et de votre couple. Car si les conflits vous ont plongés dans la solitude, le désarroi et le trouble, si vous avez choisi de combler le vide de cette façon, votre femme elle aussi doit se sentir, n’en doutez pas, dans le même état que vous.

Vous devez prendre soin de vous, mais aussi prendre soin d’elle, la nourrir et la chérir. Vous êtes marié depuis peu d’années, et tout est encore possible pour rétablir votre chalom bayit.

Nos dérapages sont-ils des aveux?

Allez voir ailleurs était-ce bien ce sont vous pensiez avoir besoin? Ou avez vous suivi votre désir afin d’arriver finalement à ce que vous voulez vraiment, sans oser vous l’avouer: le divorce. Etait ce le but ou le moyen?

Judaïsme et divorce

Le divorce est une solution envisagée dans la Thora quand plus rien n’est possible entre deux êtres qui se déchirent et qui s’épuisent à vivre ensemble… comme solution oui, mais comme solution « quand tout a été tenté« . Aimez-vous votre femme Jérôme? Souhaiteriez-vous vous donner une chance à tous les deux… avez-vous le désir de prendre soin de votre santé affective, sexuelle et spirituelle?

Nous sommes à quelques semaines du mois d’Eloul pendant lequel, expliquent nos Sages, « Dieu est dans les champs »… Il l’est en effet, et pas seulement dans les jolis vergers bien entretenus! Il est partout: dans les bas fonds des hôtels de passe, dans les foyers qui se déchirent, dans les cœurs des hommes et des femmes qui vont mal… Il est assurément avec vous également. Pourquoi ne pas Lui demander de l’aide et pourquoi pas, trouver la force de vous faire aider?

Pour vous, pour votre femme, pour vos enfant

Avant de faire le grand saut et divorcer, si vous alliez au fond des choses, si vous commenciez un travail avec un professionnel pour comprendre comment vous en êtes arrivé là et comment en sortir, afin de pouvoir reconstruire l’estime de vous-même et pouvoir vous dire « j’ai fais tout ce que j’ai pu« .

Comment faire pour qu’il soit toujours heureux?

Bonjour! Je voulais savoir kest ce ke l’on peut faire pour ke le mari soit toujours heureux de sa femme… Anne

Ca Anne, c’est le monde merveilleux de Walt Disney…
Ça n’existe pas, et ceux qui prétendent le contraire sont des personnes qui se connaissent mal ou s’interdisent d’exprimer leurs émotions et pensées négatives.

Ce qu’il faudrait savoir c’est quelle personne a pu vous mettre dans la tête une chose aussi saugrenue et comment il se fait que vous pensez vraiment que le rendre toujours heureux puis exister. Nous ne pouvons qu’y tendre, sans jamais l’atteindre. Nous pouvons construire une belle relation qui fonctionnera bien, mais jamais toujours!

Par contre, ce qui est important, c’est d’être fidèle à soi-même tout en bien communiquant avec son conjoint.La meilleure façon de lui plaire c’est d’être vraiment qui vous êtes, pas d’essayer d’être qui il veut que vous soyez. On ne peut être « ézer kenegdo » si l’on n’est pas authentique.

Il ne faut pas avoir peur ni de déplaire, ni de la différence qu’il y a entre vous deux, juste bien communiquer, de manière paisible et tranquille. Sans peur de ne pas être celle qu’il voudrait que vous soyez. Etre généreuse de vos efforts pour l’aimez mieux et plus. Investir dans votre avenir avec lui, demander Siyata Dichmaya. Et développer, bien sur et surtout, l’épanouissement et l’intimité… et voilà!

Je l’ai quitté, il est avec une autre, je vais le reprendre

Cher Rav. L’année dernière j’ai rencontrais Menahem que j’ai fréquenté pendant 1 an j’étais comblée, il me convenait parfaitement. Puis, sans prévenir et sans moi-même comprendre, mes sentiments sont partis, j’ai fait l’erreur de ne pas lui dire les détails qui me dérangeaient dans notre relation pour les arranger et nous avons donc rompu. Depuis,  j’ai réalisé que je n’avais pas mis les priorités où il fallait et que les raisons pour lesquelles je m’était séparé étaient futiles. Certaines personnes m’ont dit que cela pouvait être le ain ara, les gens étaient jaloux de notre couple.
Mes sentiments pour lui sont revenus et il m’a dit qu’il en avait encore pour moi mais en ce moment il sort avec quelqu’un. Je ne sais plus que penser ni comment agir. Est-ce mon Mazal? Je ne peux pas le forcer à  se séparer de sa copine actuelle. Ma mère est allée voir des mekoubalim qui lui ont dit qu’il était mon Mazal, ce qui me conforte encore plus dans l’idée de le récupérer. En espérant que vous puissiez m’aider à y voir plus clair. Aviva

Bonjour Aviva
Merci pour votre long message; vous écrivez « cher Rav », je suis spécialiste de la relation de couple et de la famille mais je ne suis pas rav. Je ne vous donnerai donc aucune bra’hot au titre de rav, mais vous répondrai plutôt à mon niveau à moi de compétences.

Le danger de rester trop longtemps fiancés

Il est possible en effet que d’avoir rompu témoigne d’une difficulté à vous engager, et que les petits détails qui vous ont bloqués étaient un bon prétexte pour nourrir votre peur de l’engagement. Il est possible aussi qu’être resté longtemps comme un « petit couple » mais sans les avantages d’un vraie vie de couple engagé dans le mariage ait généré tout un tas de tensions qui ont pu endommager votre relation.

Séparer un couple déjà formé

Avant d’analyser ce que vous écrivez, il est nécessaire de vous poser certaines question au niveau psychologique et moral. Avez-vous le droit d’intervenir dans cette nouvelle relation que ce jeune homme semble développer ailleurs depuis tout de même 8 mois.

Au niveau moral, vous devez prendre conscience que vous êtes intervenue dans la relation que sont en train de construire cet homme et une jeune femme qu’il a choisie en toute liberté. De même qu’il vous avait choisi vous, de même il l’a choisi, elle. Vous saviez qu’il fréquentait quelqu’un sérieusement, et pourtant, vous êtes entrée à nouveau dans sa vie alors que, peut-être, un lien bien de plus fort que le votre était en train de se construire avec elle.

Pourquoi nous séparons les couples

Nous reproduisons souvent ce que nous avons vu, et donc je vous pose la question: est-ce que c’est un comportement que vous avez déjà vu autour de vous? Dans votre famille? A t-on l’habitude dans votre entourage de foncer dans la vie des autres avec pulsion?

Votre mère consulte un mékoubal

C’est ce qu’il dit être, vous n’en savez rien. Je tiens moi d’un mékoubal qu’il n’en existe plus qui connaisse la racines des âmes et qui va avec qui. Cessez de perdre votre énergie en cherchant des certitudes sur qui est ou non votre Mazal, ce n’est pas comme ça que ça marche. Que quelqu’un vous dise qu’il est votre Mazal est tout simplement révoltant, sachant, encore une fois, qu’il est en couple!!

La réponse à vos questions est en vous

Et vous ne pouvez pas faire l’économie de mener cette réflexion et déployer de très gros efforts pour trouver vos réponses. Si vous n’y arrivez pas faites vous aider par un professionnel et non par des pseudo Tsadikim.

Ein hara et calamités

Et je vous invite à laisser ces shtouyot de coté, car y faire attention et leur donner une puissance, c’est leur donner vie et c’est éloigner l’homme de ses vraies responsabilités: nous obtenons ce que nous créons. Point! Vos actes sont le résultats de vos intentions, personne ni aucune force occulte n’intervient, laissez cela aux faibles d’esprit et à ceux qui refusent de payer les conséquences de leurs erreurs, préférant attribuer leur infortunes à la méchanceté des autres. Ceci n’est ni une façon de bâtir une société, encore moins de construire un couple.

Un monsieur qui donne des bra’hot

Et qui a confirmé à votre mère récemment qu’il était bien votre Mazal. En lui disant cela, ce donneur de bra’hot vous pousse donc toutes les deux votre mère et vous même, à briser la relation que ce jeune homme est en train de construire avec une autre femme!

Je suis… très préoccupée par tout cela, qui n’a rien à voir avec notre Thora et ressemble beaucoup à ce qu’il se trouve chez les marabouts. Faites marcher votre intelligence Aviva, demandez des bra’hot à des Tsadikim, il n’en reste pas beaucoup à notre époque, mais plus directement, à Dieu lui même, ce qui est une Mitsva, une vraie celle là. Il est là pour ça, c’est Lui qui remplit le mieux cette fonction.

Votre maman, à sa place: loin de vous

Il me semble que votre mère, en allant prendre le risque de briser cette relation (car c’est bien ce qu’elle a fait en allant demander si ce jeune homme était votre Mazal) intervient de façon malsaine dans votre développement personnel. Remerciez-la de s’occuper de vous, mais indiquez-lui de quelle façon le faire, et qu’elle cesse d’intervenir dans vos choix de vie!! Ce n’est pas elle qui se réveillera chaque matin auprès d’un homme qui ne lui convient pas (est-ce son cas justement?), c’est vous!

Lui écrire, puis disparaitre

Et puisque maintenant vous avez déjà mis les pieds dans le plat, et quei vous vous apprêtez de toutes façon à poursuivre votre contact avec lui, le mieux serait de lui d’envoyer une lettre (et une seule) très courte, expliquant que vous pensez vous être trompée, et que vous lui demandez d’y réfléchir.

Demandez lui aussi une réponse claire. Vous prendrez conscience en faisant cela que si il choisit l’autre personne, il vous faudra prendre l’engagement solennel et définitif de ne plus jamais chercher à le revoir, sinon, vous porteriez sur vos épaules la responsabilité de son échec, car qui sait si cela ne fait pas partie de plans de D.ieu qu’il vous rencontre d’abord, simplement pour pouvoir mieux la choisir, elle…

Chère Aviva, je vous recommande de faire la lumière dans vos émotions et ce que vous voulez, vous, vraiment. Cela prendra du temps peut-être et demandera sûrement de gros efforts mais c’est cela la définition de la vie, et nous en sommes tous là 🙂

Si vous venez cet été en Israël, je vous recommande les stages de développement personnel. En vous souhaitant courage, Siyata Dichmaya, et réussite. Bien à vous.

Je souhaite trouver un homme libéral

J’ai 29 ans je suis sépharade mais je viens d’une famille pas du tout pratiquante, et je ne connais rien; pourtant je sais que j’ai une richesse « religieuse » que je ressens en moi et j’en suis très fière. A 17 ans j’ai rencontrer un homme non juif avec qui j’ai vécu 11 ans pendant lesquels je me suis encore un peu éloignée de la vie juive. Aujourd’hui, séparée depuis 8 mois, je me demande si je trouverai un homme juif assez libéral dans sa manière de vivre sa religion et si je peux espérer avoir un jour un. Merci pour ce que vous faites et chabbat chalom. Anaël

Bonjour Anaël

Vous avez vécu pendant une longue période hors du judaïsme et vous vous demandez s’il est possible de vous en rapprocher et de vous marier avec un homme qui soit juif tout comme vous. Ce que votre message ne dit pas Anaël, c’est si l’expression que vous utilisez: « assez libéral » signifie « comme je le souhaite » ou plutôt « pas trop religieux ».

Si c’est la première, alors vous trouverez votre chemin et il vous faudra partir à la recherche de ce qui est bon pour vous, fréquentant une communauté engagée dans le judaïsme et qui vous rapproche vraiment de vos racines sépharades dont vous ignorez encore tout de la beauté et de la profondeur. Alors, vous changerez quelque chose en vous, et ce quelque chose vous permettra à vous et à l’homme de votre vie de vous rencontrer et de vous reconnaître. Vous pourrez ensemble décider du niveau d’engagement qui vous convient à tous les deux et sur lequel vous voulez construire une famille et votre avenir.

Si « assez libéral » signifie « assez éloigné » alors vous ne changerez pas grand chose à la vie que vous avez vécu pendant 11 ans avec votre ami; elle ne vous permettra pas de rendre vivante la « richesse religieuse que je ressens en moi »; vos enfants seront juifs certes, et c’est fondamental, mais seront- ils, eux, assez attachés au judaïsme pour se marier avec des juifs et posséder à leur tour cette richesse en eux?

Les faits et les chiffres le montre: les juifs s’assimilent à vitesse grand V. En vous souhaitant bonne route et un tres beau chabbat chalom. NB: n’hésitez pas à venir me parler sur ma chat room 🙂

Il ne veut pas de moi, que faire pour qu’il revienne?

Mon copain et moi avons rompu par message, car je suis à l’étranger pour quelques jours. Il a changé, il me parle très mal, il est borné par ses études et me culpabilise et rabaisse toujours. Je l’aime même s’il m’a blessée. Mon seul souhait et que tout s’arrange et qu’on se remette ensemble. Croyez vous qu’il se remettra en question? Emilia

Bonjour Émile
Vous venez de laissez un message décrivant votre relation de couple et vous me demandez si il se remettra en question. Je n’ai aucune idée de ce que l’avenir vous réserve avec votre copain et je ne suis pas voyante. Je travaille dans le présent, et j’aide les gens à construire leur avenir, à être des adultes responsables de leurs actes, à construire un couple sain et dynamique, et à se servir de ce don précieux que l’on nomme communication.

Rompre par SMS

Or, dans ce que vous décrivez, il manque quelque chose de fondamental: la parole. Vous voici dans une aventure amoureuse que vous qualifiez d’importante pour vous et vous vous contentez d’une rupture par sms? De plus, il a un comportement plus qu’humiliant à votre égard, et vous dites ne pas vous en souciez, que ce qui compte avant tout c’est être à nouveau avec lui?

Je pense qu’il est important pour votre avenir jeune fille que vous réfléchissiez à ce qu’est un couple, l’amour et le respect de soi. Il est vital pour vous de choisir de quelle façon vous acceptez que l’on s’adresse à vous et fassiez, dans un premier temps au moins, la liste des qualités que vous attendez de votre conjoint ainsi que des défauts qui vous mèneront immanquablement vers des années de souffrance.

Changer oui, encore faut-il y travailler

Vous me demandez enfin s’il a des chances de changer, oui, tout à fait, mais il lui faudrait faire un « travail » de réflexion et d’introspection pour comprendre pourquoi il vous traite ainsi, de même que vous devriez consulter pour comprendre ce qui vous pousse, vous, à vous laisser traiter de la sorte.

En vous souhaitant bonne route vers la recherche de vous même.

Je suis raide dingue de lui mais il contrôle tout

J’ai 25 ans, j’ai un petit garçon d’un an, Je suis folle amoureuse de mon mari et je fais tout pour lui… Le soucis c Kil ne veux pas ke je travaille il veux ke je reste a la a maison pour m’occuper de nos enfants, il ne veut pas non plus ke je reprenne mes études mais je suis jeune et j’aimerais faire kell chose professionnellement plus tard et kan je lui en parle il me dis ke c pas pr moi!!
Je suis obligée de l’écouter tout le temps sinon il pète un câble !! Par exemple il veux ke je sois de retour a la maison max a 17h afin de ranger la maison et lui preparer son repas.
Jen ai marre je ne peux plus faire de sortie entre copine a part si il est la, Je ne peux pas non plus m’habiller kom ke veux pask sinon je fais « pute » et que je ne suis pas une bat Israel normale. Il me dit Kil m’aime trop et Kil ne faut jamais ke je le quitte !! Lui fais ski lui plait et dis Kil a aucun compte a me rendre. Je l’aime kom une folle mais j’en peux plus… est ce que vous pensez qu’il pourra changer? Rachelle

Chère Rachelle… Vous me décrivez là une situation bien triste, ce qui serait commun, si elle n’était pas tout fait hallucinante… La situation des femmes enfermées chez elles par leur mari que l’on décrit dans les journeaux et qui défraient la chronique ne diffère en rien de la votre et je vais vous expliquer en quoi; ensuite, je vous donnerai quelques pistes de réflexion afin d’en dégager des solutions.

Histoire d’une maltraitance

Contrôle de vos activités

  • votre mari ne veut pas que vous fassiez des études et donc, il ne veut pas vous voir évoluer et construire votre avenir (c’est ce que permettent les études).
  • votre mari ne veut pas que vous travailliez, et donc que vous soyez indépendante financièrement (c’est ce que permet, grâce aux études, le fait de travailler)

Contrôle de votre temps

  • votre mari ne veut pas que vous rentriez chez vous après 17h, et donc que vous organisiez votre temps à votre façon et selon ce qui est juste et agréable pour vous, pour votre travail et pour vos enfants (puisque c’est sur vous que cela repose).
  • votre mari veut que son repas soit prêt tous les jours à une heure précise, il vous impose ainsi une limite dans le temps et des taches à effectuer, et donc il contrôle une partie importante de vos journées (puisque vous ne pouvez pas programmer quoique ce soit qui se termine en soirée).

Impact sur l’image que vous avez de vous même

  • Il vous interdit de vous habiller comme vous le souhaitez, et donc, il ne vous fait pas confiance et projette ses fantasmes vestimentaires sur vous en vous imposant un style.
  • Il vous taxe de pute et donc on peut se demander s’il vous imagine ainsi (car sinon, d’où lui viennent ces paroles) ce qui est hautement dévalorisant (sauf si vous trouver cela rigolo ou érotique).

Un amour vorace et déstructeur

  • Il vous dit qu’il vous aime trop et que pour cette raison vous ne devez jamais le quitter, et donc, en plus d’avoir des menottes aux mains, vous voici avec des boulets aux pieds.
  • Vous dites l’aimez comme une folle, et l’expression est bien choisie, car il ne s’agit pas là d’un amour tendre respectueux et chaleureux, mais d’une prison, à peine dorée, dans laquelle vous acceptez, vous, d’être contrainte de rester et d’obéir à votre geôlier.

Maintenant que nous avons décrit la situation, et parce que, quand on veut guérir, il faut appeler un chat un chat, que pouvez-vous faire pour changer les choses?

Est ce que je peux le changer?

Vous ne pouvez pas changer votre mari, mais vous pouvez vous changer vous, décider ce qui est inacceptable pour vous, en quoi vous ne prenez pas soin de vous quand vous continuez à subir ce comportement maltraitant, et vous demandez « pourquoi », vous acceptez une relation si peu épanouissante.

Je ne vous conseille pas Rachelle de vous séparer de votre mari, je vous conseille de vous séparer de cette soumission toxique qui ne ressemble en rien à un couple respectueux l’un de l’autre.
Et bien sur, je vous recommande vivement, de consulter, et vite, car vous êtes en danger psychologique, et spirituel.

Malka BarNeron, conseillère conjugale et familiale et thérapeute de couple.
ecoute-juive.com France: 01 75 43 97 48 – Israël: 052 51 96 634

Formulaire de contact et témoignage






Facebook > Linkedin > Google + > Newsletter > Faire un don > Skype: ecoute-juive > ecoute-juive.com © Copyright 2005 – 2017