Préparation à l’immersion dans le mikvé

Vérification avant l’immersion –  L’immersion – La bénédiction –  Quelques coutumesTémoignez

Le choix du mikvé

Préparation à l'immersion dans le mikvéUne autorité rabbinique doit avoir certifié qu’un mikvé est aux normes de la hala’ha et qu’il y est fait régulièrement des vérifications que tout est en règle (voir la construction d’un mikvé). Pour vous assurer que le mikvé dans lequel vous vous apprêtez à vous immerger est conforme à la loi juive, fiez-vous à la liste du consistoire de Paris, ou à celle du site des mikvaot dans le monde.

Avant d’entrer dans l’eau du mikvé

Vous êtes certaine d’avoir compté correctement les jours qui séparent le début des règles avec le jour du mikvé, et aussi ce qu’il faut faire avant la tévilah (immersion) ? Alors vous êtes fin prête!

Dans la salle de bain du mikvé

Il est nécessaire d’entrer dans l’eau du mikvé déjà mouillée. Si vous vous êtes préparée à la maison, il vous faudra coiffer à nouveau cheveux et poils avant de vous immerger.

Se chausser pour marcher dans le mikvéSuper idée! C’est une bonne habitude que d’utiliser les pantoufles en plastique mises à votre disposition dans les salles de bains du mikvé. Vous vous rincerez les pieds dans la baignoire, vous rincerez les pantoufles, puis les chausserez, toujours à l’intérieur de la baignoire afin de ne pas risquer que des petites saletés se collent à la plante de vos pieds. Sortez de la baignoire puis sonnez pour appeler la banalité (la femme qui s’occupe du mikvé et qui va surveiller votre immersion).

Une surveillance de l’immersion

Pour que l’immersion soit valide (casher) il est indispensable (nous allons le voir dans ce chapitre) que toutes les parties du corps, les cheveux en particulier, ne flottent pas à la surface de l’eau. Ceci, vous ne pouvez pas le voir seule, c’est pourquoi la balanite sera là pour surveiller que l’immersion soit vraiment faite parfaitement.

Lorsque cela s’est bien déroulé, la balanite vous serre la main en vous disant « casher« , ce qui vous donne le sentiment profond de vous être acquittée de ce commandement divin qui lient toutes les femmes juives depuis des millénaires. Cette sensation là est rare et unique.

S’examiner avant de descendre dans l’eau

S'examiner avant de se tremper dans le bain rituelCela fait partie de la Mitsva (commandement) d’examiner toutes les parties de votre corps avant de vous tremper dans l’eau du mikvé. On doit donc se vérifier soi-même entièrement en passant la main sur la face postérieure des fesses et des jambes, sur les épaules et ce que l’on peut atteindre dans le dos. On vérifiera la plante des pieds et sous les seins également, où des cheveux restent souvent coincés.
La plupart des balaniot regarderont votre dos, avec votre permission, afin de vous enlever les cheveux qui s’y trouveraient.

Dès que vous êtes prête

Vous vous couvrez d’une serviette et vous sonnez près de la porte de la salle de bain du mikvé: la balanite vient vous chercher.

Se préparer à descendre dans le mikvéAvant de descendre les marches du bain rituel, la balanite vous proposera sans doute de récapituler avec elle toutes les parties du corps que vous aurez préparées en vue de l’immersion. afin d’être bien certaine de ne rien avoir oublié. Si elle ne vous le propose pas, vous pouvez le lui demander, ou bien récapituler à voix haute, ou mentalement, la liste des points du corps nettoyés: « oreilles, cheveux, dents…« . Vous ôtez ensuite votre serviette car c’est complétement nue que l’on se trempe dans le mikvé.

L’immersion dans le mikvé: la Tévila

C’est un moment magique pour vous-même et entre vous et D.ieu. Toute la préparation prend son sens à ce moment là: vous êtes prête, vous avez fait ce qu’il faut, vous vous sentez sereine.

Les eaux du bain rituelVous allez perpétuer un geste fait par les femmes juives depuis que le peuple juif existe: vous faites partie de ce tout. C’est le moment décrit par nos sages comment étant une rencontre unique avec la divinité: l’eau, c’est l’élément que D.ieu à séparé au début de la création: les eaux d’en haut et les eaux d’en bas, la pluie et la source. L’eau, n’est-ce pas là aussi que se développera le bébé qui pourra naître de l’union entre vous et l’homme que vous aimez? Le mikvé : c’est le lieu de toute les bénédictions!

 

Dire la bénédiction avant d’entrer dans l’eau

« Barou’h ata ado-naî élo-hénou, mele’h haolam, achère kidéchanou, bémitsvotav, vétsivanou, al ha tévila« .

S’immerger complètement sous l’eau

Certaines femmes s’immergent encore une ou 3 fois ou plus après avoir dit la bénédiction et non une seule fois.

Dans quelle position effectuer l’immersion

Se pencher un peu en avant, semi accroupie, jambes et bras légèrement écartés du corps. La bouche et les yeux seront légèrement fermés, doigts des mains entr’ouverts, afin que l’eau ait accès à toutes les parties du corps. Certaines femmes ont l’habitude de se tremper « comme un poisson » (photo ci dessous) afin de bien ressentir l’eau tout autour de leur corps et se donner encore plus de garanties d’avoir tous les cheveux immergés.

Repousser le jour du mikvé

Peut on remettre le jour du mikvéOn ne remet jamais le jour de l’immersion. Rav Wolbe dit que le mikvé est un jour de fête, et on ne repousse pas une fête! Si vous ne vous sentez pas d’allez au mikvé, que vous êtes en froid avec votre mari, que votre couple est en pleine crise, venez m’en parler sur la chat-room directe. (La femme de cette photo est en maillot de bain pour les besoins de cet article, c’est bien sur nue que l’on se trempe).

Si le mari est en voyage et est censé rentrer après le jour du mikvé, vous vous tremperez de toute façon, parce qu’on ne sait jamais, il pourrait arriver plus tôt!

Belles coutumes liées au mikvé

Discrétion oblige! Le mikvé et votre sexualité ne regardent que vous; plus vous serez discrète, et plus ressentirez la puissance du mikvé. En parler est comme dilapider dans l’air un potentiel d’énergie fabuleux: certaines choses pour rester sacrées ont besoin de rester secrètes, divulguées à un tout petit nombre.

Informer votre mari du jour du mikvé

L’attente du mikvé doit se faire à deux. Il est nécessaire de dire à votre mari quand vous commencez le compte des 7 jours, et au moins la veille du mikvé.

A quoi est-il bon de penser durant l’immersion

Il y a 3 moments durant lesquelles les portes du ciel sont grandes ouvertes: au moment de l’allumage des bougies de chabat, le jour de Yom Kippour, et lorsqu’une femme se trempe au Mikvé.

C’est pourquoi, il est judicieux d’utiliser ce moment favorable afin de demander de nombreuses bénédictions pour le couple et la famille en particulier. Quelques idées? La paix dans le foyer, le couple (amour, communication et sexualité), la santé des enfants, la paix en Israël et dans le monde, la sécurité de nos soldats, des enfants pour tel ou tel couple, la parnassa, etc.

A la sortie du bain et du mikvé

Une fenêtre au plafond du mikvéEn sortant de l’eau, comme nous l’avons vu, la Balanit vous tendra votre serviette, puis vous serrera la main en vous disant « casher ». En effet, nos Sages disent que si « en bas » on dit « casher », alors « en haut » on le proclame aussi!

Certains mikvaot comme celui de l’Atis à Nice ont une fenêtre au plafond du mikvé afin d’être directement dans le champs de vision du ciel et des étoiles. Il est bon de regarder les étoiles avant tout autre chose, en sortant dans la rue, ceci rappelant la bénédiction « et vous serez aussi nombreux que les étoiles dans le ciel ».

Un article de Malka Barneron. (Madéhat Néssoua - Thérapeute de couple - Accompagnement pour les conflits dans la famille - Coaching pour la Alyah - Choisir sa place dans le judaïsme)

Formulaire de contact et témoignage

Que recherchez-vous sur ce site:

Facebook > Linkedin > Google + > Newsletter > Faire un don > Skype: ecoute-juive > ecoute-juive.com © Copyright 2005 - 2017