Nidah enceinte ou ménopausée

Nidah et grossesse

Il convient, pour sortir de l’état de Nidah, qu’elle apprenne ces lois, de la versification de la fin des règles jusqu’au compte des 7 jours, avec une amie ou une enseignante spécialisée (la Madré’hat kala) afin de pouvoir poursuivre sa vie conjugale. Il s’entend que nous parlons du mikvé pour les femmes vivant en couple et mariées et non des femmes veuves ou toujours divorcées (qui n’ont pas besoin d’aller au mikvé du fait même qu’elles n’ont pas de vie conjugale).

Les femmes enceintes

Une femme enceinte qui a des saignements (à différencier des taches) devra aller au mikvé tout comme toute autre femme. Elle pourra juste ne pas prendre de bain chaud si cela l’incommode.

Les femmes ménopausées

Une femme qui n’a jamais connu les lois du mikvé, ou bien si elle n’a pas pu faire son dernier mikvé, se doit d’y aller une dernière fois, car elle est toujours « Nidah », même si ses dernières règles datent de 10 ans, de 20 ou 30 ans!*

Un article de Malka Barneron. (Madéhat Néssoua - Thérapeute de couple - Accompagnement pour les conflits dans la famille - Coaching pour la Alyah - Choisir sa place dans le judaïsme)

Formulaire de contact et témoignage

Que recherchez-vous sur ce site:

Facebook > Linkedin > Google + > Newsletter > Faire un don > Skype: ecoute-juive > ecoute-juive.com © Copyright 2005 - 2017