Les lois de Nidah - Les Ktamim

Introduction

Lorsqu'une femme a ses règles, elle est dans un état d'indisponibilité à concevoir un enfant. Mais elle est également indisponible, très souvent, au niveau psychologique et pour les démonstrations affectives et activités sexuelles.
La période de Nidah est un temps prévu par la Thora qui permet à la femme de prendre de la distance, sans culpabiliser, sans pression psychologique et surtout sans se justifier puisque la loi juive interdit le rapproche- ment entre les époux pendant cette période. Ainsi, et à condition que son mari respecte cette loi, la femme juive possède son temps à elle, à l'abris du désir masculin.

A aucun moment une femme qui a ses règles n'est considérée dans le judaïsme comme sale, inférieure, soumise, au banc de la communauté ou de la famille, etc. Elle est bien plutôt "en-retrait-pour-préparation"! Telle une chrysalide, son corps et son état intérieur subissent une transformation qui va durer 2 semaines environ. Cette métamorphose lui exige d'elle une grande capacité d'adaptation à ce processus, et est grand consommateur d'énergie.

La femme Nidah a besoin à la fois que son partenaire respecte ce temps en restant en retrait, mais en même temps qu'il sache l'entourer de son attention et de son affection, ce qui, pour la psychologie masculine incapable de faire 2 choses en même temps, s'avère être un véritable tour de force ;)


Généralités

- une femme n'est Nidah que pour son mari
- les taches sont midé rabanan alors que l'écoulement est midoraita
- les taches sur les sous vêtements sont midérabanan alors que sur les bedikot sont midoraita

- si il y a une blessure dans le vagin, il est nécessaire de voir une bodeket
- un bedika qui doit être montré a un rav ne doit jamais être placé dans un sachet en plastique
  Au contraire on la fera sécher puis on la placera dans une enveloppe
- raconter l'histoire de la femme qui vit une tache minuscule sur son ed le 7eme jour, et le montra a un rav;
celui ci lui dit de vérifier son index et effectivement, elle avait une petite blessure sur le doigt, d'où recommandation de dire au Kalot de se laver les mains avant de faire une bedika
une bedika doit être vue a la couleur du jour ou avec une ampoule du néon

Pour le hatam sofer, il y a des Mitsvot qui sont du niveau de Kidouche Hachem
1. elle est faite bésseter
2. elle est faite sans retirer du kavod
3. on fait cette mitsva comme on fait un 'hok, que l'on comprenne pourquoi ou non.

il en est de même de ET qui est du même niveau que celui de Kidouche Hachem qui vient effacer 'hilloul Hachem Tout cela est compté en zé'hout, et cela vient protéger les yeux de nos maris et de nos enfants; comme un filtre (Zohar)



Taches et Kétamim

Différence entre un écoulement et une tache

Définition d'apres la Thora: "est nidah une femme qui a senti du sang couler de sa chaire"

  midoraita midérabanan  
Ecoulement
 
Taches
 
Taches Bedika
 
Taches ss vetements
 


Les taches

Il faut 5 conditions pour qu'une tache rende Nidah:
- si elle est supérieure à la surface d'un griss
  (environ l'équivalent d'une pièce de 10 cents, un peu plus qu'un shekel),
- si elle est vue sur des sous-vêtements ou sur les draps de tissus blanc
- si le tissus sur lequel a été trouvé la tache (on ne parle pas d'un tissus de bedika)
  est supérieur à 6 cm de coté
- si la couleur est une couleur nidah (voir plus loin)
- s'il n'y a aucun doute qu'il s'agit de sang utérin

- une tache et argachot
  1. si elle est accompagnée d'une argacha est nidah Doraita (sauf si il s'agit d'une femme qui allaite ou d'une   femme qui n'est pas sure de ce qu'elle a sentie.). Cela a le statut de Dam.
  2. Si elle n'est pas accompagnée de argacha, elle est nidah dérabanan dans certains cas.
  Cela a le statut de Ketem.


Tableau récapitulatif Dam et Kétamim cliquez ici


Attention

- les lois expliquées dans ce chapitre concernent les taches et non les écoulements de sang (les règles)

- Les bedikot apres avoir vu une tache
a) Il ne faut pas s'amuser à rechercher des taches en permanence. Si l'on trouve cependant une tache,
et que l'on est proche du jour des règles, cela implique bien sur qu'il faut être vigilant, les règles peuvent arriver bientôt, mais on ne se vérifie pas en dehors des vestot!!

b) ne pas faire de bedikot apres avoir vu une tavhe sur un vetement dont la couleur qui ne rend pas Nidah; si vous l'avez néanmoins fait, parlez en à votre Rav!

c) le papier toilette

- On ne le regarde JAMAIS, quelque soit sa couleur!
- On ne fait pas de bedika en cas de doute!!
- Si l'on a constaté une tache ou si l'on a un doute, ne surtout pas jeter le papier toilette.   Le mettre de coté puis demander à un rav.
- On n'utilise pas de papier toilette rouge ou rose, afin de ne pas provoquer de problèmes   de couleurs trouvées sur les sous vêtements.


Quelle taches rendent Nidah

N'importe quelle tache ne rend pas Nidah! Il n'y a aucune gloire, et cela ne témoigne d'aucun attachement à la Thora en particulier de rechercher des preuves qui témoigneraient que l'on est Nidah! Bien au contraire:
de conjoints qui agiraient de la sorte, on peut se demander quels bénéfices secondaires ils trouvent à se tenir éloignés l'un de l'autre.

Lorsqu'une tache est trouvée, on va s'interroger sur plusieurs points:


1) La couleur

Voici des exemples parmi d'autres de taches; selon votre écran, les couleurs changeront, et bien sur il ne faut pas vous y référer, cette image n'est là qu'à titre indicatif.


Les couleurs qui rendent Nidah

- rouge & noir


Les couleurs qui ne rendent pas Nidah
- verdâtre
- bleu
- jaunâtre (citron ou jaune d'oeuf ou étrog);
- blanc
- gris qui ne donne pas sur le noir


Les couleurs qui exigent de consulter un Rav
marron, brun, rose, orange, doré - jusqu'à la couleur bronze.

Il est bon de s'habituer à poser des questions au rav, parce que par expérience, les personnes voient souvent les couleurs de façons tout à fait farfelues.

NB: Certains decisionnaires sont plus severes concernant la couleur quand il s'agit du efsek tahora.


2) La texture

Quelque soit la texture du sang, qu'il soit coagulé, liquide, ou ayant l'aspect de grumeaux, le statu est Nidah


3) Les endroits ou sont trouvées les taches

- si la tache est trouvée sur un Ed, même toute petite, comme la tête d'une épingle, le statut est Nidah (si bien sur la couleur est nidah)
- si la tache est trouvée sur le slip blanc ou sur la peau, on s'interrogera si elle est supérieure à la surface d'un griss
- si la tache est trouvée par terre, ou sur un endroit relié à la terre (baigoire, bidet, WC)
- coton ou papier toilette:


4) La couleur du tissus sur lequel la tache a été trouvée
Pour pouvoir rendre Nidah, il faut que la tache soit trouvée sur du tissus blanc


5) La surface du tissus sur lequel la tache a été trouvée
Le tissus doit être suffisamment grand: 6 cm de coté minimum


6) La surface des taches


Une tache de sang ronde dont la superficie est < 19 mm², ou d'une autre forme dont la superficie est < 19 mm² dans sa plus grande largeur. (correspond à la dimension d'un Griss = pièce de 10 centimes) ne rend jamais Nidah même pendant le compte des 7 jours de pureté!!

Attention,
1. l'addition de plusieurs petites taches de sang < 19 mm² chacune ne rend pas tamée
(Taharat Yossef p226)
2. une petite tache touchant une plus grosse constitue une tache unique et non deux taches distinctes.


Deux situations

1) La tache est trouvée sur un Ed! Même de la taille d'une épingle, la tache rend tamée;
2) si c'est sur les sous-vêtements, la tache doit avoir la superficie d'au moins un griss pour rendre nidah

Mais dans tous les cas de figures, on montre au av, car seul lui pourra dire si ce sang est d'origine utérine ou non.


Cas spéciaux

- une kalah: elle compte directement sept jours
- une femme qui a eu une relation sexuelle et qui voit ensuite une tache devra compter 5 jours avant de commencer les 7 nikim.
- OY:


Exemples de situations

Les situations qui ne rendent Pas Nidah

1) Une tache trouvée sans que l'on ait rien senti
- si la surface des taches est inférieure à 19 mm,
- même s'il y a plusieurs taches (car chaque tache est considérée séparément)

2) Une tache trouvée sur un sous-vêtement de couleur
- même si la surface de la tache est supérieure à 19 mm

3) Une tache trouvée en dehors des sous-vêtements ou vêtements (Eno mekabel touma)
- dans la baignoire, le bidet, par terre, dans les W-C
- sur des serviettes hygiéniques, protèges slip, coton ou papier toilette (voir ci-dessous le chapitre 6).
(attention, pour certains décisionnaires, ceux-ci sont interdits pendants les 7 nikim)


Les situations qui rendent
Nidah

1) Une tache trouvée sur le tissus de vérification interne (sur un Ed) même si la tache mesure moins de 19 mm²

2) Une tache trouvée
sur les vêtements, sous vêtements ou sur le corps de au moins 19 mm²

3) Quand vous avez vu une couleur qui ne rend pas Nidah et que vous vous êtes tout de même vérifiée. (parlez en à votre rav si vous vous trouvez dans cette situation afin de définir rapidement votre statut).


Les situations qui exigent de demander l'avis d'un Rav

Toute sensation que quelque chose s'est écoulé au niveau de l'utérus, toute manifestation physique que l'on a uniquement quand les règles sont en train de se déclarer doit faire l'objet d'une question à un Rav, pour tout un tas de raisons particulières qui ne peuvent se décrire ici.


Les Examens gynécologiques



Quel est le moment le plus adéquat pour prendre un rendez vous gynécologique
Il se situe juste à la fin des règles mais avant le moment du Efsek Tahora
NB: du point de vue médical, un examen n'est jamais pratiqué pendant les jours de saignement


Faut-il faire une bedika après un examen gynécologique


Il est important de ne pas transmettre votre stress du gynéco! L'examen classique ne pose AUCUN problème de Nidah, il n'est pas besoin de faire une bedika: avec ou sans spéculum ou échographie vaginale, pas de bedika; cela est même déconseillé et donc, on ne demande pas à voir le gant du médecin.

- tout saignement après une visite médicale, il faudra voir un rav.
- si le médecin voit du sang, il le dit, il faudra poser la question à un rav
- si l'examen doit avoir lieu durant les 7j, il faudra demandera un rav s'il faut porter du blanc ou non.
- A une jeune femme non orthodoxe, si elle pose la question, on lui répondra qu'il ne faut pas aller regarder à l'intérieur après un examen gynécologique.


L'examen vaginal

Examen vaginal simple - au toucher ou avec le spéculum: il ne nécessite pas de bedika

Les frottis
- avec une raclette ou une brossette: si cela fait saigner, c'est donc que cela ne rend par Nidah

- avec un coton tige: le coton tige n'est pas sensé faire saigner; si cela fait saigner, alors c'est que l'examen aura rendu la femme Nidah (CQFD).

Il faudra donc faire une bedika lorsqu'un examen a été pratiqué avec un coton tige, puis consulter un Rav.

Autre cas
Tout autre examen non mentionné ici, qu'il soit pratiqué dans le col
de l'utérus ou dans la cavité utérine fera l'objet d'une Chéélat Rav.

- un cerclage de rend pas Nidah, et quand on l'enlève, même si cela fait saigner, cela ne rend pas Nidah

- hystérographie et hystéroscopie: elles rendent la femme Nidah, théoriquement, mais au vue des évolutions médicales, on posera la question à un rav.


Introduction d'un instrument médical dans la cavité utérine
Cet acte médical rend Nidah


Que doit on connaître des Argachot

Définition
une Argacha est la sensation claire d'un écoulement interne. Si cette sensation d'écoulement interne n'est pas réel, ce n'est pas une Argacha!

Quelques Argachot

1) L'ouverture de l'utérus: est une sensation pratiquement disparue
2) L'ébranlement: c'est aussi très rare
3) L'écoulement interne: c'est fréquent

4) Une femme qui a senti quelque chose lorsqu'elle a uriné:
- Si c'est une infection urinaire :
  Séfarade: infection urinaire et sang trouvé, c'est bon
  Ashkénaze: il faut demander à un rav

- Si il n'y a pas d'infection urinaire: chééla au rav


Argachot et bedikot

Si après une argacha on a fait une bedika et on a rien trouvé, il faut poser la question a un rav: dans 90 % des cas, les Argachot sont dues à l'imaginaire.

Pour les très émotives (celles qui ont tendance à avoir plein de Argachot), on dira de faire 3 fois une bedika. Si 3 fois de suite la bedika est tachée, il ne sera plus besoin de vérifier: ce sera 'hazaka qu'elle est Nidah quand la hargacha est ressentie. SI 3 fois de suite elle sent un écoulement et que elle fait un Ed et que elle n'a rien trouvé, alors c'est bien, on sait qu'elle n'aura plus besoin de vérifier elle sera Tahora.

Il est indispensable que les femmes. au début du mariage fassent cela afin de sortir du doute.


Concéquences sur la vie conjugale


A partir de quand un couple s'abstient-il de relations sexuelles?


A partir du moment où une femme constate une tache, et à fortiori un écoulement sanguin, venant de la cavité utérine.

- que ce soit le moment des règles ou non, qu'elle soit enceinte, qu'elle allaite, qu'elle soit ménopausée,
- peu importe la cause de cet écoulement (règles, fausse couche, césarienne, effort physique, contraceptifs,   chocs émotionnels).
- quelques soient les perceptions corporelles ressenties.

- même si une vérification interne à été effectuée ensuite ne révélant aucune trace de sang)...

... Et jusqu'à
ce qu'un rav ait dit de façon claire s'il s'agit du début des règles ou de taches rendant Nidah




Taches et début des règles


A partir de quand compte -t on les règles?


Cas pratique
Lundi midi: + de 19 mm² de sang est constaté sur des sous vêtements blancs: le statut est Nidah
Mardi midi: les règles sont clairement là.

Quel est le premier jour des règles?
Mardi est le premier jour de Nidah (et non pas comme certains le croient, le lundi) car on ne compte pas les vestot par rapport aux taches !!!