Le marieur chad’han

Qu’est ce qu’un chadhan

Organiser une rencontre entre 2 personnesUn marieur chad’han (chadr’hanit) encore appelé spécialiste en courtage matrimonial est une personne qui organise des rencontres entre hommes et femmes en vue mariage. Son rôle dans les communautés orthodoxes et ‘harédit est fondamental parce les rencontres entre célibataires ne s’y font pas directement, ni « par hasard » , mais via un tiers qui les met en relation.

Cette activité du chad’han est souvent sa source de revenus, mais pas toujours: les personnes qui organisent les rencontres ne sont pas toujours des chad’hanim, mais aussi la famille, les proches ou une personne influente dans la communauté.

Exigence de professionnalisme

Comme pour toute profession, il est indispensable d’avoir suivi une formation, d’être supervisé, de faire partie de groupe de réflexion et d’avoir fait sur soi un travail personnel, en particulier être au clair avec ses motivations et sa propre relation de couple.

En général, les chad’hanim ne répondent à aucune de ces exigences: ils sont tout simplement des hommes et des femmes de bonne volonté voulant aider leur prochain et s’attribuant certains dons à faire se rencontrer les célibataires. Nous allons passer en revu chacun de ces points et voir comment, les chad’hanim qui en ont pris conscience, peuvent compléter leur CV et se diriger vers une pratique plus professionnelle. (Vous lirez ici pourquoi il est fondamental d’avoir fait un travail thérapeutique pour exercer dans un métier dans la relation d’aide).

Vous recherchez un marieur had’han

Quelles formations votre marieur chad’han doit avoir suivies

=> Votre chad’han doit avoir suivi une formation dans une école ou institut, ne serait-ce qu’à distance, et pouvoir vous montrer son diplôme.

=> Il doit être supervisé, c’est à dire qu’il consulte lui-même régulièrement un superviseur qui va à la fois l’aider à être un meilleur professionnel, et à régler ses problèmes personnels et de couple, au lieu de quoi, il y a un grand risque qu’il confonde ce qui lui conviendrait bien à lui ou à ses proches, et non à vous.

=> Il doit faire partie de groupe de parole: seule la rencontre avec d’autres chad’hanim peut lui permettre d’échanger sur ses méthodes, son expérience, ouvrir son champs de vision et sa façon d’exercer sa profession.

=> Il doit avoir lu des ouvrages de coaching et de psychologie tout autant que des livres concernant le couple dans le judaïsme. Un bon chad’han se reconnaît en ce qu’il serait capable de réussir des rencontres avec n’importe quel type de personnes ou de religion, même s’il se sent plus concerné par les rencontres entre orthodoxes et religieux, qu’il connaît bien mieux.

Qualités humaines du marieur chad’han

=> Bonne disposition d’esprit chez le marieur chad’han: vous devez le sentir ouvert, à l’écoute, sans jugement de qui vous êtes ni de qui vous recherchez.

=> Sérénité et calme:  il doit être patient, bienveillant devant vos difficultés à définir votre projet de couple

=> Honnêteté et droiture: son mode de fonctionnement et ses honoraires sont clairs et écrits sur papier; il peut vous remettre une kabalah si vous le désirez. Enfin, il aura ouvert un Tik montrant qu’il paie ses impôts, gage obligatoire par la loi de votre pays, et donc par la Thora, de son honnêteté envers l’état (puisque, nous sommes d’accord, il exerce un métier exigeant honnêteté et droiture, deux qualités que vous attendez de lui et qui prouvent que vous avez raison de lui faire confiance).

=> Modestie et responsabilité: Il doit être capable de vous dire quand il ne pense pas pouvoir vous aider, et vous rédiger vers des confrères compétents, ou vers des professionnels (coach thérapeute) qui vous aideront à mieux définir ce que vous recherchez et pour améliorer votre communication si besoin est.

=> Un cabinet agréable: l’endroit où il vous reçoit doit être propre et calme: méfiez-vous des personnes qui vous reçoivent dans leur cuisine ou dans une chambre d’enfant; de même, il ne sera pas interrompu par une tiers personne ou par le téléphone durant votre rendez-vous.

=> Sa façon de travailler: il sait vous parler de son travail et vous montre des annonces qu’il a rédigées. Il écrit pendant votre entretien; un compte rendu en fin de mission est assurément un plus.


Ce qu’il vous faut absolument fuir

Rappelez vous qu’il existe une chita (un point de vue) qui veut que le chad’han peut dissimuler des informations et que ce n’est pas mentir. D’ailleurs, la légende populaire utilise un jeu de mots entre chad’han et chakran (dissimulateur!). Aussi, certaines personnes bien intentionnées, pensant s’occuper d’une affaire kadoche (sainte), vont se croire autorisées à le faire. Ainsi, même si l’on vous dit un bien fou d’une personne, rappelez-vous que vous serez toujours le seul à porter la responsabilité de votre engagement à vous marier. Faites vous-même vos recherches et posez toutes les questions que votre intuition vous dicte. Si vous craignez de décider sans avis extérieur, consultez!

Restez à distance si:

  • le chad’han qui vous presse et vous pousse à vite conclure le mariage: vous êtes le seul habilité à définir le temps qu’il vous faut pour vous décider
  • celui qui refuse de vous donner des informations qu’il possède
  • le chad’han qui est incapable de répondre aux questions clef suivantes:
    – la personne est-elle divorcée et pourquoi a-t-elle divorcé
    – a-t-elle la charge de ses enfants, et si non, pourquoi?
    – la personne a-y-elle un travail fixe?
    – vit-elle chez ses parents, en collocation, seule?
    – a-t-elle des antécédents psychiatriques, est-elle sous médicaments? Pour quels motifs?
  • le chadra’han qui ne respecte pas le secret professionnel et dont le rabin ou la famille  connaîtront la teneur de vos rencontres.
  •  celui qui vous propose une thérapie quand il n’est pas thérapeute

Vous êtes marieur chad’han

Vous désirez être supervisé

Je vous propose des séances mensuelles de 1h 30 chez moi à mon cabinet, par téléphone ou par webcam. La séance est facturée 250 nis en Israël, 50 euros en dehors d’Israël. Je vous remets une facture et une attestation de supervision ainsi qu’un dossier sur la communication.

 

Vous désirez organiser ou participer à des groupes de paroles

Vous êtes marieur chad’han et vous avez compris que partager vos expériences avec d’autres personnes de votre profession est un atout immense pour vous perfectionner. Vous connaissez des collègues et amis qui eux aussi souhaitent participer à un groupe de travail animé par un superviseur: le prix des séances varie en fonction du nombre des participants. Si vous organisez vous même le groupe, vos supervisions vous seront offertes.

Pour prendre contact avec moi et pour poser vos question en direct, cliquez ici, ou remplissez le formulaire de contact ci-dessous

Un article de Malka Barneron. (Madéhat Néssoua - Thérapeute de couple - Accompagnement pour les conflits dans la famille - Coaching pour la Alyah - Choisir sa place dans le judaïsme)

Formulaire de contact et témoignage

[contact-form-7]

Facebook > Linkedin > Google + > Newsletter > Faire un don > Skype: ecoute-juive > ecoute-juive.com © Copyright 2005 - 2017