Prières pour le couple & les enfants

Les prières les plus connues

A lire et écouter également

Prière du Ari Hakadosh

Prière du Ari Hakadosh

Prière du Ari Zal

Prière pour les enfants

Téhilim pour les malades

Écouter et répéter (télécharger sur torahforme.org)

Ana Bekoach

De Rabbi Nechinia ben Hakanah

Commentaires du Pr Yeoshoua Dipour : « Il n’est pas de notre niveau ni de ce lieu de commenter les allusions que chacun de ces mots évoquent, dans l’hébreu. « Ceux qui savent », comme on nomme les Sages qui ont reçu la tradition la plus profonde, disent que cette prière de 42 noms contient de multiples secrets et une grande puissance qui permet à l’homme de s’élever ».

Traduction – Phonétique – Commentaires

– Ana Beko’a’h Guedoulat Yémin’ha Tatir Tséroua
De grâce, par la force de Ta droite délivre ce qui est noué

Nous vivons en permanence dans la difficulté de réaliser le but pour lequel nous sommes sur terre. Ces mots encouragent et renforcent afin que nous transcendions les barrières

– Kabel Rinat Am’ha Saguvénou, Taharénou, Nora
Reçois les chants de supplication de Ton peuple, élève-nous, purifie-nous, toi qui est redoutable!

Les 1ers lettres de chacun des mots de cette phrase, les rachéi tévot, forment le mot « Karat Satane », ce qui signifie, « déchirer le satane » ici assimilé à l’ego démesuré de l’homme, qui le coupe de sa source divine et l’empêche de réaliser son but sur terre. Pour éviter cela, il convient de modifier le flux de ses pensées négatives, à la fois en pratiquant des exercices visant a affiner la conscience, et en comprenant d’où viennent ces pensées

– Na Guibor, Dorchéi Yi’houd’ha Kévavat Shamrem
De grâce, O puissant Garde ceux qui recherchent Ton unité
Noun Guimel Dalet: alimentent les forces gérant la parnassa et le niveau matériel des être humains
Youd Kaf Chine: purifient et renforcent l’énergie et la guérison du corps, de l’ame et du coeur. Élévation des eaux de la terre et de nos cellules

– Bar’hem, Taharem, Ra’haméi Tsidkat’ha Tamid Gamlem
Bénis-les, purifie-les, que Ta juste bonté les comble toujours
Beth, Tek et reche: nous aide à lutter contre le doute et le désir d’abandonner, soutient dans la finalisation de nos projets, la résistance et la ténacité.

– ‘Hassin Kadoche, Bérov Touv’ha Nahel Adate’ha
Inébranlable, saint, avec une immense bonté gouverne Ton peuple qui est Ta part
Prendre conscience des niveaux spirituels de l’existence et développer l’intuition et la conscience; l’appréhension, la perspicacité et la clairvoyance.

-Ya’hid, Gué’é, Léam’ha Pné Zo’hréi Kédouchat’ha
Unique, glorifié, adresse-Toi à Ton peuple qui se souvient de Ta Sainteté Chav’aténou Kabel
Répandre et diffuser la sagess

– Ouchma Tsa’akaténou Yodéa Taaloumot
Reçois nos supplications, et écoute nos cris Toi qui connais les mystères de la création
Révéler et répandre la lumière divine dans le monde. Renouvellement

Téhilim pour le Chalom Bayit

Écouter et répéter (et télécharger sur torahforme.org ou sur mechon-mamre.org)

Téhilim 140

Téhilim pour trouver son mazal

Lire les Téhilim 32 – 38 – 70 – 71 – 121 & 124

Téhilim 32

Téhilim 38

Téhilim 70

Téhilim 71

Téhilim 121

Téhilim 124

Tikoun Klali

Lire les Téhilim du Tikoun

Le tikoun Haklali
16 – 32
41 – 42
59 – 77
90 – 105
137 – 150

 

 

Le Tikoun Haklali en Musique

Téhilim 16

Téhilim 32

Téhilim 41

Téhilim 42

Téhilim 59

Téhilim 77

Téhilim 90

Téhilim 105

Téhilim 137

Téhilim 150

10 Téhilim pour nos soldats

Théhilim 13 – 20 – 70 – 71 – 72 – 121 – 123 – 125 – 130 – 150

Téhilim 13

Téhilim 20

Téhilim 70

Téhilim 71

Téhilim 7

Téhilim 121

Téhilim 123

Téhilim 125

Téhilim 130

Téhilim 150

La Tikva

Prière des ovavéi tsion- amoureux d’Israël

Kol ôd balevav penimah
Nefesh yehoudi homiyah

Oulfaatei mizra’h kadima
Ayine letsione tsofiyah

Od lo avda tikvaténou
Hatikvah bat ch’note alpayim

Lehiyot am ‘hofchi beartseinu
Erets tsione véyerouchalayim

Commentaire libre

Kol ôd balevav penimah efesh yehoudi homiyah
Aussi longtemps qu’au fond du coeur l’âme juive vibre.

Tant que nous saurons écouter la petite flamme, le souffle divin qui vibre en nous « bé’kol nafché’ha ». Tant que nous pourrons, par tous les moyens faire vibrer cette flamme « bé’kol lévavé’ha », de tous tes coeurs, avec celui coeur qui te pousse à construire, comme avec celui qui témoigne de ta partie sombre et tumultueuse et qu’il te faudra transformer pendant ton séjour sur terre, « ouvé ‘hol méoudé’ha »: par tous les moyens que D.ieu met à ta disposition.

mizra’h kadima Ayine letsione tsofiyah
Vers les confins de l’Orient Un œil sur Sion observe

A l’est, vers où nous nous tournons lorsque nous prions, de l’Afrique noire à Yr Hatika… c’est là bas, là bas, de Tsion, que la Che’hina commence à se répandre dans le monde, c’est là bas que l’oeil de D.ieu, Dieu qui ne dort ni ne sommeille, regarde Son monde et Son peuple; là bas, D.ieu observe et veille.

Od lo avda tikvaténou Hatikvah bat ch’note alpayim
Nous n’avons pas encore perdu notre espoir vieux de 2000 ans

Nous espérons, depuis 2000 ans nous espérons, d’un espoir si fort qu’il nous a maintenu grâce à la vigilance divine qui observe Tsion. Cet espoir là, nous l’avons encore, nous ne l’avons pas perdu, malgré la force déployée par les nations et de nombreux juifs, pour qu’il s’éteigne. Espoir de vie qui nous maintient en vie, vigilance du créateur dont l’oeil ne se ferme jamais, pas même un instant.

Lehiyot am hofchi beartseinu Erets tsione véyerouchalayim
De vivre en peuple libre sur notre terre, Terre de Sion et de Jérusalem

Cet espoir qui nous maintient en vie, qui nous fait rêver de vivre nous aussi sur une Terre où nous nous reconnaissons, à laquelle nous appartenons et qui nous appartient: Dieu n’a t il pas élu Son peuple au rang de Kalah? Lui aussi nous a dit « at mékoudechet Li » et Il nous a mené aujourd’hui dans notre Ohel, notre foyer: Israël…
Alors, comme disais Herbert (dont j’ai placé la chanson ci-dessous), la tikva: un hymne raciste? Rajoutons avec insistance: la Tikva, un hymne laïc ???!

Plaidoyer pour ma terre

Herbert PAGANI

11 novembre 1975
Hier, j’étais dans le métro et j’entends deux dames dire: « T’as vu encore ces Juifs avec leurs histoires à l’O.N.U. Quels emmerdeurs ! »
C’est vrai.

Nous sommes des emmerdeurs. Ça fait des siècles qu’on emmerde le monde. C’est dans notre nature, que voulez-vous! Abraham avec son D’ieu unique, Moïse avec ses Tables de la Loi, Jésus avec son autre joue toujours prête à la deuxième baffe. Puis Freud, Marx, Einstein, tous ont été des gêneurs, des révolutionnaires, des ennemis de l’Ordre. Pourquoi?

Parce qu’aucun ordre, quel que fut le siècle, ne pouvait les satisfaire, puisqu’ils en étaient toujours exclus. Remettre en question, voir plus loin, changer le monde pour changer de destin, tel fut le destin de mes Ancêtres. C’est pourquoi ils sont haïs par les défenseurs de tous les ordres établis.

L’antisémite de droite reproche aux Juifs d’avoir fait la révolution bolchévique. C’est vrai, il y en avait beaucoup, en 1917. L’antisémite de gauche reproche aux Juifs d’être les propriétaires de Manhattan.
C’est vrai, il y a beaucoup de capitalistes juifs.La raison est simple :la religion, la culture, l’idéal révolutionnaire d’un côté, les portefeuilles et les banques de l’autre, sont les seules valeurs transportables, les seules patries possibles pour ceux qui n’ont pas de patrie. Et maintenant qu’il en existe une, l’antisémitisme renaît de ses cendres…

– Pardon ! de nos cendres – et s’appelle antisionisme.

Il s’appliquait aux individus, il s’applique à une nation.
Israël est un ghetto,
Jérusalem, c’est Varsovie…
Les nazis qui nous assiègent parlent l’arabe.
Et si leur croissant se déguise parfois en fauçille, c’est pour mieux piéger les Gauches du monde entier.

Moi qui suis un Juif de gauche, je n’en ai rien à faire d’une certaine gauche qui veut libérer tous les hommes du monde aux dépens de certains d’entre eux, car je suis précisément de ceux-là. D’accord pour la lutte des classes, mais aussi pour le droit à la différence. Si la gauche veut me compter parmi les siens, elle ne peut pas faire l’économie de mon problème. Et mon problème est que depuis les déportations romaines du 1er siècle après Jésus-Christ, nous avons été partout honnis, bannis, traqués, dénoncés, écrasés, spoliés, brûlés et convertis de force.

Pourquoi?
Parce que notre religion, c’est-à-dire notre culture était dangereuse.
Eh oui! Quelques exemples…
Le judaïsme a été le premier à créer le Chabbat, jour du Seigneur, c’est-à-dire le jour de repos hebdomadaire obligatoire. Vous imaginez la joie des pharaons, toujours en retard d’une pyramide ! Le judaïsme interdit l’esclavage. Vous imaginez la sympathie des Romains, les plus importants grossistes de main-d’oeuvre gratuite de l’Antiquité ! Il est dit dans la Bible : « La terre n’appartient pas à l’homme, mais à D’ieu. » De cette phrase découle une loi, celle de la remise en question automatique de la propriété foncière tous les 49 ans.

Vous voyez l’effet d’une loi pareille sur les papes du Moyen Âge et les bâtisseurs d’empire de la Renaissance !
Il ne fallait pas que les peuples sachent. On commença par interdire la Bible, puis ce furent les médisances,
des murs de calomnies qui devinrent murs de pierres et qu’on appela ghettos.

Ensuite ce fut l’Inquisition, les bûchers et plus tard les étoiles jaunes. Auschwitz n’est qu’un exemple industriel de génocide, mais il y a eu des génocides artisanaux par milliers. J’en aurais pour trois jours rien qu’a nommer tous les pogroms d’Espagne, de Russie, de Pologne et d’Afrique du Nord.

À force de fuir, de bouger, le Juif est allé partout. On extrapole et voilà : il n’est de nulle part. Nous sommes parmi les peuples comme l’enfant à l’assistance publique.
Je ne veux plus être adopté.
Je ne veux plus que ma vie dépende de l’humeur de mes propriétaires.
Je ne veux plus être un citoyen-locataire.
J’en ai assez de frapper aux portes de l’Histoire et d’attendre qu’on me dise : « Entrez. »
Je rentre et je gueule !
Je suis chez moi sur terre et sur terre j’ai ma terre : elle m’a été promise, elle sera maintenue.

Qu’est ce que le Sionisme? Ça se réduit à une simple phrase: « L’an prochain à Jérusalem. » Non, ce n’est pas un slogan du Club Méditerranée. C’est écrit dans la Bible, le livre le plus vendu et le plus mal lu du monde. Et cette prière est devenue un cri, un cri qui a plus de 2000 ans, et le père de Christophe Colomb, de Kafka, de Proust, de Chagall, de Marx, d’Einstein et même de monsieur Kissinger, l’ont répétée, cette phrase, ce cri, au moins une fois par an, le jour de Pâques.

Alors le Sionisme, c’est du racisme ? Faites moi rire ! Est-ce que : « Douce France, cher pays de mon enfance » est un hymne raciste ? Le Sionisme, c’est le nom d’un combat de libération.

Dans le monde, chacun a ses Juifs. Les Français ont les leurs :ce sont les Bretons, les Occitans, les Corses, les travailleurs immigrés. Les Italiens ont les Siciliens, les Yankees ont leurs Noirs, les Espagnols leurs Basques.
Nous, nous sommes les Juifs de TOUS. À ceux qui me disent: « Et les Palestiniens ? », je réponds: « Je suis un Palestinien d’il y a 2000 ans. Je suis l’opprimé le plus vieux du monde. » Je discuterai avec eux, mais je ne leur céderai pas ma place.Il y a là-bas de la place pour deux peuples et deux nations.
Les frontières sont à déterminer ensemble. Mais l’existence d’un pays ne peut en aucun cas exclure l’existence de l’autre et les options politiques d’un gouvernement n’ont jamais remis en cause l’existence d’une nation, quelle qu’elle soit.

Alors pourquoi Israël?
Quand Israël sera hors de danger, je choisirai parmi les Juifs et mes voisins arabes, ceux qui me sont frères par les idées. Aujourd’hui, je me dois d’être solidaire avec tous les miens, même ceux que je déteste, au nom de cet ennemi insurmontable : le RACISME.

Descartes avait tort:
« je pense donc je suis, ça ne veut rien dire ».
Nous, ça fait 5000 ans qu’on pense, et nous n’existons toujours pas.
Je me défends, donc je suis.

Le secret des lettres

Former les lettres de l’aleph beth juif avec le corps

Toutes les lettres de l’aleph beth dans l’étoile juive de David

Sources et remerciementstorahforme.orgdailytehillim.com

Un article de Malka Barneron. (Madéhat Néssoua - Thérapeute de couple - Accompagnement pour les conflits dans la famille - Coaching pour la Alyah - Choisir sa place dans le judaïsme)

Formulaire de contact et témoignage

Que recherchez-vous sur ce site:

Tel Whatsapp & Israel: +972 52 51 96 634 | Tel France: 01-70-36-78-08 | Copyright©ecoute-juive.com 2005-2018 | Facebook | Linkedin | Google + | Newsletter | Faire un don | Skype: ecoute-juive