Niddah - Mikvé: introduction aux lois de Nidah régissant le cycle de la vie de couple et de l'intimité conjugale dans le judaïsme - En parler en direct
Chat -room directe!
ecoute-juive.com
 
Liste complète du dossier nidah: cliquez ici


Psychologie et sensibilité féminines - Intimité conjugale et cycle menstruel
Interruption des relations

orsqu'une femme a ses règles, elle est dans un état d'indisponibilité à concevoir un enfant. Mais elle est également indisponible, très souvent, au niveau psychologique pour les démonstrations affectives et activités sexuelles.

La période de Nidah est un temps prévu par la Thora qui permet à la femme de prendre de la distance, sans culpabiliser, sans pression psychologique et surtout sans se justifier puisque la loi juive interdit le rappro-chement entre les époux pendant cette période.

Ainsi, et à condition que son mari respecte cette loi, la femme juive possède son temps à elle. Elle est là, avec son conjoint, mais en même temps réservée, en retrait, jusqu'à ce que le processus de l'immersion soit accompli. Pour certaines femmes, ce temps là l'autorise en quelque sorte à rester "à l'abris" du désir masculin pour une période de repos.

A aucun moment une femme qui a ses règles n'est considérée dans le judaïsme comme sale, inférieure, soumise, "au banc de", etc. Elle est bien plutôt "en-retrait-pour-préparation"! Telle une chrysalide, son corps et son état intérieur subissent une transformation qui va durer 2 semaines environ.

Cette métamorphose demande à la femme une capacité d'adaptation remarquable à ce processus, et est grand consommateur d'énergie.
La femme nidah a besoin à la fois que son partenaire respecte ce temps, en restant en retrait, mais en même temps qu'il sache l'entourer de son attention et de son affection, ce qui, pour la psychologie masculine, incapable de faire 2 choses en même temps, s'avère être un véritable tour de force ;)



=> A partir de quand un couple s'abstient-il de relations sexuelles?

A partir du moment où une femme constate une tache, et à fortiori un écoulement sanguin, s'il est certain qu'elle provient de la cavité utérine, la femme devient "Nida", et la vie sexuelle va s'interrompre pendant au moins 12 jours. (les séfarades qui suivent l'avis de rav Ovadia Yossef peuvent réduire à 8 jours, venez en parler sur la chat-room)

- que ce soit le moment des règles ou non, qu'elle soit enceinte, qu'elle allaite, qu'elle   soit ménopausée
- peu importe la cause de cet écoulement (règles, fausse couche, césarienne, effort   physique, contraceptifs, chocs émotionnels divers).


=> A partir de quand un couple peut -il reprendre la vie intime?

Chaque mois, après la fin de ses règles, une femme a l'obligation de se tremper dans un bain rituel. Nous développerons dans ce dossier chaque partie du processus, dans les détails, en distinguant les différents avis hala'hiques selon que l'on s'adresse à un couple sépharade ou ashkenase.

Quelles sont les 4 actions obligatoires permettant de sortir de l'état de nidah?

Chacune de ces parties feront l'objet d'un développement dans les détails.
Si l'une de ces 4 parties n'a pas été effectuée, la tévilah est a priori invalide, mais on ne le décidera jamais soi-même: on posera la question à une autorité rabbinique et dans tous les cas, on ne restera pas dans le doute, car c'est une des plus grande source de tension dans le couple.

1) Avoir effectué une bedika à la fin d'un nombre de jours minimum de règles (ce nombre est de 4 jours pour les sépharades- dans certains cas moins- et de 5 jours pour les ashkénazes), puis avoir mené à bien le processus des chéva nikim.

2) Avoir effectué toute la toilette du corps et des cheveux et s'être parfaitement démêlée toutes les parties du corps ('hafifa)

3) S'être vérifié avec les mains et si possible dans un miroir avant l'immersion le corps et les cheveux.

4) S'être immergée dans le bain rituel


=> Que fait on si l'on trouve une tache?

Le statut du couple change, même si la femme ne se trouve pas dans un moment prémenstruel, lorsqu'
une tache de sang est découverte: on dit que le couple est Nidah et les relations sexuelles, ainsi que tout ce qui pourrait y mener, est interdit. Ceci est vrai, seulement et seulement si les 3 conditions suivantes sont réunies:

Si la surface de la tache est plus grande que la taille d'une pièce de 10 cents
et si elle est trouvée sur des sous-vêtements ou sur les draps blancs ou sur la peau
et si cette tache est clairement rouge, rose ou marron, rose, bronze.

Exception
si vous avez fait une vérification interne et trouvé une tache, quelque soit sa taille, vous êtes nidah. Si vous n'êtes pas sûre de vous, demander au rabin de votre communauté, il saura vous aider et vous sortir du doute.
Les lois sur les taches de sang sont très détaillées: si vous désirez en savoir plus, si vous vous sentez prêt à pratiquer ces lois encore mieux, venez m'en parler sur la chat-room du site, je suis à votre disposition pour répondre à des questions simples et vous donnerai le lien de la rubrique détaillée. Lois de Nidah ici


=> Que fait-on si l'on sait que les règles vont arriver?

Il y a plusieurs jours dans le mois ou les règles ont une grande probabilité d'arriver, ont appelle ces journées la des vestotes. Elles sont calculées d'apres le calendrier hébraique.
Ce compte là sera expliqué dans une prochaine rubrique.


Dossier Nidah - Webmaster - Copyright © 2006/2013