L'importance de développer la bienveillance, l'empathie et le sens des resposabilités - Le bon oeil, le mauvais oeil, cela existe- t- il?
Chat -room directe!
ecoute-juive.com
 
n pourrait appliquer le pari de Pascal à la bienveillance:

Si être bienveillant est un élément important du bonheur, alors il n'y a pas à attendre et nous devons apprendre à regarder les situations et les personnes du "bon oeil".

Si être bienveillant n'est pas un élément capital d'équilibre, et bien nous aurons de toute façon eu un comportement sociable, et en cela, nous n'aurons rien perdu.

Si vous êtes bienveillant, que vous regardez les choses du bon côté de façon positive ou avec optimisme, cela peut être pour différentes raisons:

1) c'est votre nature de porter un regard positif sur les personnes et les événements
Vous êtes naturellement porté à ne pas juger les situation et les personnes. Vous êtes aussi un fervent partisant des économies d'énergie: vous avez remarqué qu'être bienveillant vous permet de rester "ouvert" et en bonne santé.

2) parce que vous avez des convictions religieuses
Le judaïsme recommande: "ne juge pas une personne avant de t'être trouvé à sa place": vous savez que les grands du judaïsme sont de bon conseil et vous appliquez leurs préceptes.

3) pour des raisons de logique

On ne peut jamais appréhender une situation dans sa totalité, il est donc illogique de juger a priori, avant d'avoir recherché de plus amples informations. Seule la connaissance des différents aspects d'un problème permet de se faire une opinion claire et juste et d'orienter notre réflexion de façon constructive.

Exemple 1: j'exprime à mon fils mon mécontentement d'être revenu 30 minutes après être parti jeter les poubelles- alors qu'il en faut 10- et l'envoie dans sa chambre.
Si j'avais mis de côté mes certitudes et lui avait donné l'occasion de s'expliquer, j'aurai appris que le sac poubelle s'était fendu en deux dans les escaliers et qu'il lui avait fallu 20 mn pour tout nettoyer... logique!

Exemple 2: ma soeur ne m'a pas téléphoné pour me souhaiter la bonne année. J'oscille entre peine et colère et m'imagine déjà prendre mes distances avec elle cette année. Lors de son coup de fil, je ne me gène pas pour lui faire des reproches. Si j'avais su qu'elle avait de gros ennuis de travail, je l'aurait jugé avec plus d'indulgence. D'ailleurs, j'aurai pu l'appeler moi aussi... logique!

Dans les deux cas, si j'avais eu la conviction que je n'avais pas connaissance de toutes les informations, je me serai épargné une dépense d'énergie inutile et j'aurai évité de leur renvoyer une image dévalorisante d'eux-même.
Dans les deux cas, j'ai perdu une bonne occasion de faire du bien autour de moi, car permettre aux autres de s'exprimer, c'est aussi valoriser leur existence dans les petits moments de la vie quotidienne.



4) pour des questions d'efficacité

La façon dont tu me vois à une influence directe sur la façon dont je me vois

  Si donc, tu me regardes d'une façon qui montre que tu as confiance en moi, que tu crois en mon potentiel, que tu sais que mes efforts porteront leurs fruits tôt ou tard, alors je te donnerai de bonnes raisons de confirmer tout cela: je serai quelqu'un de bien.

Dans le cas contraire, si ton regard est souvent critique, si tu désapprouves trop souvent ce que je fais et je que je dis, alors je me dirais que tu n'aimes pas ce que je suis. Et si tu es une personne importante pour moi, j'agirai de façon à te prouver... que tu as raison.

Cette attitude est intéressante dans l'éducation des enfants en général, et dans la vie de couple en particulier: lorsque je regarde mon conjoint, je peux être rempli de 2 sortes de sentiments: soit je sais que nous allons nous en sortir, soit je m'attends à tout moment à être déçu.

Dans les deux cas, ma disposition d'esprit influence son comportement.
Il en est de même en physique: la présence d'un objet à un effet sur un autre; de même, le judaïsme et la psychologie constatent et affirment: nos pensées et nos émotions ont un effet sur notre entourage.

Le comportement du récepteur agit sur l'émetteur

Exemple 1: prenons le cas d'un enfant qui ment souvent: si je le regarde systémati- quement comme un menteur potentiel, je l'enferme dans cette vérité: il mentira de plus en plus souvent (en tout cas en ma présence). Si ma disposition d'esprit est neutre, alors je lui offre une relation où tout est possible. Si elle est positive, notre relation sera une source de vitalité dans laquelle il puisera pour se construire... et où il aura envie de revenir.

N'avez-vous jamais fait cette expérience ô combien désagréable d'agir à l'encontre de vos convictions en présence de certaines personnes particulièrement négatives? Avec d'autres au contraire, nous nous sentons capables de grandes choses.
Dis moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu deviendras: il est clair que nous subissons tous le comportement d'autrui, de même que nous avons une influence sur eux.
Combien plus cela est vrai des relations avec nos proches. L'histoire de la mère juive qui présente son chérubin de 2 ans "Voici Jérôme le médecin" a aussi pour effet de booster le petit Jérôme qui développera son potentiel plus facilement (Bien sur, il y a l'envers de la médaille ;)

Exemple 2 : si Réouven prenait l'habitude de se comporter avec Nicole avec un peu plus d'empathie et de chaleur, il y a fort à parier que cela aiderait Nicole: elle serait sans doute moins sur la défensive, plus agréable et ils se sentiraient plus proches l'un de l'autre.



Avoir un oeil bien"veillant", c'est "bien veiller" sur l'autre

C'est désirer son bien-être en priorité, parfois même avant mon bon droit; c'est le "nous" qui prévaut, et le "je" qui cesse momentanément, afin que le nous- couple ne soit pas à je-nous. La raison d'état existe aussi dans les relations familiales!


Dossier Nidah - Webmaster - Copyright © 2006/2013