L’éjaculation précoce: exercices

1. Arrêter l’excitation suffisamment tôt, avant l’éjaculation

Lorsque vous arrivez à un bon niveau d’érection, et que vous sentez que vous allez éjaculer, déconnectez vos pensées afin de vous arrêter, pendant une minute entière, jusqu’à que vous soyez calmé. Arrêter les va et vient à l’intérieur du vagin ainsi que les caresses.

2. Technique de la compression

a) Votre conjointe serre le pénis, entre le pouce et l’index, fermement juste sous le gland.

b) Ou bien elle appuiera assez fortement avec un ou plusieurs doigts en ligne durant une dizaine de secondes entre l’anus et les testicules (mais plutôt près des testicules) ou l’on sentira comme un muscle assez tendu. La sensation d’arriver à éjaculer diminue instantanément, et l’érection diminuera.

c) Se laisser caresser: les caresses servent à faire diffuser l’excitation à tout leur corps et non pas uniquement centrée sur les zones sexuelles. Ce concentré diffuse, l’excitation sexuelle se détend, se dilue, et devient parfaitement contrôlable. Pour cela, il faut donc accepter de rester un peu passif, de se laisser caresser et d’apprécier la sensation.

d) Faites travailler le muscle muscle pubococcygien: il s’agit d’apprendre à serrer et détendre les muscles à la base du pénis. Selon la contraction que vous opérez sur ce muscle, vous atteindrez l’orgasme plus ou moins rapidement et augmenterez votre plaisir.

Le muscle PC c’est celui que vous employez si vous devez arrêter d’uriner. Le gonflement du pénis quand vous contractez ou serrez le muscle est un signe que vous vous exercez correctement!

Concrètement, quand vous êtes dans le feu de l’action, en quoi cela consiste-t-il?

Vous pouvez placer votre pénis à l’entrée du vagin, ou juste à l’intérieur, et observer ce qui se passe. Si vous vous sentez venir, dégagez-vous, jusqu’à que la sensation passe. Rappelez-vous que l’idée est de maintenir votre niveau de contrôle et de ne surtout pas éjaculer. Puis poursuivez à nouveau plusieurs fois, puis vous vous laissez aller, en vous concentrant mentalement sur la façon dont vous êtes et éjaculez.

3. Recommencer ce processus trois fois

A la quatrième fois vous pouvez vous laisser aller. Chaque phase de ce cycle portera à un plus grand niveau d’éveil, vous apprenant ainsi à contrôler un niveau élevé d’excitation qui dans le passé vous aurez simplement et inévitablement mené à éjaculer.

4. faire ces exercice fréquemment pendant 2 semaines. Persévérez

Ces exercices peuvent sembler difficile au début, mais ils deviennent rapidement plus faciles.

5. Garder le contrôle le plus longtemps possible

A ce point là, il est nécessaire d’apprendre comment garder votre contrôle à un niveau élevé sans éjaculer. Pour cela il convient de repérer où vous en êtes dans votre degré d’excitation, sur une échelle de 1 à 10 (9 étant le palier de non retour au delà duquel il est impossible de se retenir).

Si vous perdez votre contrôle soudainement ne le prenez pas de façon grave: la sexualité c’est sérieux, mais cela doit rester ludique et sympathique.

6. Tenir un minimum

Non seulement votre épouse se sentira prise en considération, parce que vous aurez pris son plaisir au sérieux et non pas juste comme une option, mais vous constaterez que l’intensité de vos orgasmes est beaucoup plus grande. Et c’est ce niveau là qui deviendra la réponse normale de votre corps par la suite, pour peu que vous réussissiez plusieurs fois.

7. Exercer la prise de conscience de l’état mental dans lequel vous êtes

La chose cruciale est que vous essayez et vous concentrez sur ce que vous sentez juste avant, de sorte que vous vous connaissiez parfaitement bien. Répéter l’ensemble de ces exercices par série de 2 semaines dans différentes positions.

8. Pratiquez suffisamment souvent 🙂

Rappelez-vous que la pratique est souvent la chose la plus efficace que vous pouvez faire pour développer un contrôle plus efficace. Il est aussi important de se rappeler qu’il y aura des périodes où vous ne pourrez pas le commander. Dans ces cas là, ne demeurez pas sur un échec – riez et plaisantez avec votre partenaire au sujet du processus – le sexe est censé être un amusement, pas une épreuve!

Un article de Malka Barneron. (Madéhat Néssoua - Thérapeute de couple - Accompagnement pour les conflits dans la famille - Coaching pour la Alyah - Choisir sa place dans le judaïsme)

Formulaire de contact et témoignage

Que recherchez-vous sur ce site:

Facebook > Linkedin > Google + > Newsletter > Faire un don > Skype: ecoute-juive > ecoute-juive.com © Copyright 2005 - 2017